Rolling Stones or not…

 

L’ensemble monumental de Hampi est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, au centre de l’empire hindou Vijayanagara pendant le XIVème siècle. Les écrits laissés par les voyageurs en particulier par les Portugais, parlent d’une grande ville prospère, située près de la Tungabhadrâ. En 1500, Hampi-Vijayanagara était la deuxième plus grande ville de l’époque médiévale après Pékin, et probablement la plus riche de l’Inde à cette époque, attirant des commerçants persans et portugais. L’empire de Vijayanagara est vaincu par une coalition de sultanats musulmans, sa capitale est conquise, pillée et détruite par les armées du sultanat en 1565, après quoi Hampi est restée en ruine.



 

Après notre incroyable journée festive, les pèlerins partis, le village retrouve son calme…Après avoir assisté seul au lever du soleil et découvert l’audace érotique des sculptures, j’admire les singes voltigeurs à l’entrée du temple venus prendre un petit déjeuner fait de bananes et de riz offert par les habitants. Ce sont des L’Entelle aux pieds noirs, un mammifère Primate, espèce indienne aujourd’hui menacée. 

 

 

La belle lumière du matin qui ne dure qu’un court moment est présente sur les bord de la rivière…Ce matin les femmes viennent laver et sécher leurs Saris…Moment de grâce au travers de mon objectif…Voir cette jeune femme venue elle aussi mais comme seule au monde pour laver ses habits..Magique !

 

 

 

 

Temple Virupaksha

Dédié au seigneur Shiva, il a été construit avec l’aide du commandant Lakkana Dandesha sous le roi Deva Raya II. Son histoire a débuté au septième siècle. Au départ un petit sanctuaire devenu un immense complexe pendant le règne de Vijayanagara. L’art, l’artisanat et la culture autochtones ont prospéré au XIVe siècle sous le règne de la dynastie. Ces belles architectures et créations ont été détruites par des intrus musulmans. Le groupe de dévotion de Pampa et Virupaksha n’a pas pris fin avec la dévastation de Hampi en 1565. Le temple est vénéré encore aujourd’hui et a persisté au fil des ans. D’importantes rénovations ont été effectuées au début du 19ème siècle avec l’ajout de tours et de peintures au plafond. Le temple a un sanctuaire ou lieu de culte sacré, une salle avec un certain nombre de piliers et 3 antichambres. Il y a des cours, un monastère à piliers, quelques petits sanctuaires et les voies d’entrée entourant le temple. Parmi toutes les portes, la porte orientale est la plus grande. Le temple est à neuf niveaux et 50 mètres de long. Il est bien construit et a quelques structures précédentes. La charpente est en brique et comprend un soubassement en gravier laissant place à la cour extérieure. Le gopuram intérieur oriental est orné de trois étages tandis que le gopuram nord a cinq étages. On pense que la salle principale à piliers qui est la structure la plus ornée de ce temple est son ajout. Il y a une dalle de pierre à côté de la salle qui a des inscriptions qui expliquent ses offrandes pour le temple. Autour du temple Virupaksha se trouvent de nombreux mandapams délabrés. Il y avait un ancien centre commercial bordé de mandapams devant ce temple. Les ruines de celui-ci se dressent aujourd’hui.

 

 

 

Les ruines de Hampi s’étendent sur 4000 hectare. C’est austère et grandiose avec plus de 1 600 vestiges du dernier grand royaume hindou du sud de l’Inde. Il y a des…Forts & Ensembles royaux et sacrés & Temples & Sanctuaires & Mandapas & Structures mémorielles & Ouvrages hydrauliques et autres…Hampi est antérieure à l’empire Vijayanagara, il y en a des preuves dans l’épigraphie d’Ashoka. La ville est mentionnée dans le Ramayana et les Puranas de l’hindouisme tels que Pampaa Devi Tirtha Kshetra. Hampi continue d’être un important centre religieux abritant le temple de Virupaksha, un monastère actif lié à Adi Shankara et divers monuments appartenant à la vieille ville.

 

 

 

 

 

 

Hemakuta Hill…Les mythes de Hampi racontent que c’est sur cette colline que Lord Siva le dieu de la destruction a fait pénitence avant d’épouser une fille locale Pampa. Siva a été impressionnée par son dévouement pour lui et a consenti à l’épouser. Sur ce, il a plu de l’or sur cette colline. Hema en langue sanskrite signifie or. Le nom de la colline se rattache ainsi à cette légende. C’est aussi l’endroit où Siva a brûlé Kama le dieu de la luxure avec son troisième œil de feu. En aidant Pampa à épouser Shiva, Kama détourna Shiva de sa pénitence. Cela a attiré la colère de Siva et a finalement tué Kama par le feu. Plus tard, Rathi la déesse de la passion et épouse de Kama a plaidé pour la vie de Kama. Siva l’a ramené à la vie, mais seulement en tant que personnage et non en tant qu’être physique.

 

 

 

 

 

 

 

Matanga Hill…Point culminant de la région elle offre une vue imprenable sur les ruines. Il faut 30 minutes pour atteindre le sommet. Les habitants disent que les marches menant au sommet ont été construites à l’époque de Vijayanagara. Selon l’épopée du Ramayana, c’est ici que le roi singe Sugriva s’est caché avec le Seigneur Hanuman afin de se protéger de la colère de son frère Bali.

 

 

 

 

 

 

Bazaar Hampi…Situé en face du temple Virupaksha, l’ancien bazaar de Hampi s’étend sur plus d’un kilomètre, un marché planifié et prospère sous l’empire Vijayanagara.  Sur cette piste les rencontres sont surprenantes, joyeuse, émouvante…

 

 

 

 

Yeduru Basavanna

 

 

Taureau monolithique à l’extrémité EST du bazar, il monte la garde sur Hampi depuis de nombreux siècles. Il représente Nandi, la monture du Seigneur Shiva. Nandi est également considéré comme le gardien du Seigneur Shiva, il est une entité très vénérée parmi les hindous. Cette croyance a ouvert la voie pour que le taureau monolithique soit considéré comme une sculpture sacrée gardien protecteur de Hampi pendant les temps anciens.

 

 

 

 

 

 

 

Sasivekalu Ganesha Temple

 

 

Immense statue du Seigneur Ganesha, d’un seul bloc de roche et mesure 2,5 mètres de haut. Selon la mythologie hindoue, Lord Ganesha est connu pour son amour de la nourriture. Une fois, Ganesha a consommé beaucoup de nourriture, à cause de quoi son estomac était sur le point d’éclater. Ne trouvant aucune autre option pour empêcher son estomac d’exploser, Ganesha a attrapé un serpent et l’a attaché autour de son estomac afin de l’empêcher d’éclater. C’est l’incidence mythologique de l’existence du serpent noué autour du ventre de Ganesha, visible sur la statue. L’inscription sur la statue remonte à 1500 après JC et indique que cette statue a été érigée à la mémoire du roi Narasimha II, de l’empire Vijayanagar. Ce temple et la statue est en effet l’un des plus beaux spécimens de sculptures indiennes. Le Ganesha est vu en position de demi-lotus avec quatre bras. La main droite et la main gauche du côté supérieur tiennent un aiguillon et une défense cassée. La main supérieure droite de la statue tient un bonbon (modak) la main gauche est représentée avec un nœud coulant. Un grand mandapa recouvre la statue au sommet avec un mur rugueux recouvrant des piliers autour d’elle.

 

 

 

 

 

 

Kadalekalu Ganesha TempleMonument unique en pierre, la statue géante est à une hauteur de 4,6 mètres, aillée dans un seul énorme rocher son ventre est ciselé de telle manière qu’il ressemble à un gramme du Bengale connu sous le nom de Kadalekalu dans la langue locale.

 

 

 

 

Prasanna Virupaksha  Temple

 

 

14ème siècle après JC, édié à Prasanna Virupaksha, un avatar du Seigneur Shiva. Le temple est resté enterré pendant plus de quatre cents ans avant d’être découvert dans les années 1980. L’emplacement du temple et sa proximité avec les quartiers des nobles indiquent que le temple aurait pu être utilisé par les membres de la famille royale de Vijayanagara pour leurs cérémonies privées. Prasanna Virupaksha est situé à quelques mètres sous le niveau du sol. Le toit du temple est au même niveau que le niveau du sol actuel tandis que la structure principale du temple se dresse sur une zone basse. Le sanctuaire du temple reste submergé sous l’eau stagnante tout au long de l’année. Pendant la saison de la mousson, qui s’étend de juin à août, le niveau de l’eau monte à l’intérieur du temple et submerge le sol. L’eau à l’intérieur du temple est considérée comme sacrée par les habitants de Hampi et les dévots du Seigneur Shiva.



 

Hampi, le village d’aujourd’hui…

 

 

Revenir sur terre après l’évocation du passé par les images du village. Formidablement typique mais…Avec la présence d’Occidentaux pour l’hébergement et la restauration et surtout par son emplacement exceptionnel au coeur des 4000 hectares, les villageois font des efforts pour tenir propres les rues, malgré les nombreux animaux qui cohabitent pacifiquement.

 

 

Par contre, lorsque vous sortez du périmètre, vous retrouvez les sols envahies de plastiques et autres déchets. Incroyablement attentif à leur apparence mais totalement fatalistes sur la situation de leur immense pays et ses 1 milliard 400 millions d’habitants…Pourtant quel beau pays, pour combien de temps encore…

 

 

 

 

 

A suivre…