Art.01-Né quelques part…

Des accès difficiles, pas de trains, des routes de montagnes sans aucun tunnel. Compter une journée pour faire 200 kilomètres. Apprentissage de la patience. Des temples avec leurs trop nombreux bonzes entretenus par la population dans un pays déjà très pauvre. Une grotte inconnue, une rivière incroyable, un fleuve à la hauteur de sa renommée, Le froid des nuits, les sourires des enfants et la gentillesse des habitants.

 

Et puis il y a les marchés toujours aussi vivants, colorés et pleins de surprises.

 

Sous une chaleur étouffante nous avons découvert proche de Vientiane une mine de sel et une briqueterie avec des jeunes au travail. Une autre fois ce sont des enfants transformés en porteur de lourd fardeau de bois que nous croisons.

 

 

Dans les villages ils nous regardent en riant, avec nos désirs de photographes décadents, remplis de nos certitudes venues d’Occident mais ils retournent vite à leurs jeux d’enfants…