YALA ! YALA !

 

Nous ne connaissions rien du désert juste une envie…Partir marcher quelques jours au cœur de dunes de sables avec un guide et son équipe de chameliers…Des marches intenses, des repas tous autour d’un plat commun, Le soir du pain cuit dans le sable pour le lendemain…Des couchers de soleil tout en haut d’une dune…Partir au lever du jour avec les chameliers à la recherche des chameaux…Découvrir la dune qui chante…L’accueil d’une femme dans sa tente gardienne de chèvres qui possédait si peu mais nous a offert le thé avec générosité. A notre départ nous avons laissé un maximum d’affaires aux chameliers Mauritaniens, démunis de tout…

 

 

 

J’ai toujours aimé le désert.

On s’assoit sur une dune de sable,

On ne voit rien, on n’entend rien…

Et cependant quelque chose rayonne en silence.

 

Antoine de Saint-Exupéry – Le Petit Prince

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est que le temps d’une semaine

Nous savons notre démarche un peu vaine

Debout immergés au milieu de cette immensité

Redevenus des enfants aux regards émerveillés.

 

 

 

 

 

 

 

Au zénith du soleil, une tente est montée, parfois près d’un arbre pour quelques heures de calme et de repos avant de repartir jusqu’à la tombée de la nuit. 

 

 

 

 

 

 

Sacrifice là-bas dans la dune…

     

 

 

Notre pain quotidien du matin

 

                                                 

Bivouac de nuit sous les étoiles…

 

 

 

 

 

 

 

J’admire sa beauté, rêve d’être avec elle pour marcher

J’aime ses courbes, la descendre et l’entendre chanter

Brûlant de désir, de la prendre au « Clair de Lune »

Je m’essouffle à vaincre le sommet de ma merveilleuse dune

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recevons avec respect cette générosité

Près d’eux, retrouvons le sens du mot Hospitalité

Au cœur de ces Inestimables terres

 

Ici vivent d’ inoubliables « Hommes du Désert ».

 

 

 

 

 

 

 

Chaque nuit ils s’évadent vivre une liberté éphémère

Tous les matins ils partent à leur recherche et nous les ramènent si beaux, si fiers

Toute la journée ils s’entraident à nous faire aimer leur univers

Connaissez vous des êtres plus solidaires qu’un chamelier et son dromadaire.

 

Jacques

Désert Mauritanien Février 2007