Belle Corse maritime

 

N’ayez jamais peur de la vie, n’ayez jamais peur de l’aventure, faîtes confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez conquérir d’autres espaces, d’autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît.

 

Henry de Monfreid (1879-1974)

 

 

Un des plus grands aventuriers du XXe siècle. Henry de Monfreid a excellé dans la contrebande de haschich. Entre 1922 et 1926, il en a ainsi écoulé 12 tonnes en Egypte à la barbe des Anglais. C’est aussi un écrivain prolixe avec 74 livres en quarante ans. Avant leur publication, il était déjà une légende. Après une jeunesse calamiteuse, refusé à Polytechnique, ruiné à deux reprises, il part en Ethiopie comme négociant en café et en cuirs et s’oriente vers du moins ennuyeux et du plus lucratif avec l’exportation d’armes vers l’Arabie, le commerce des huîtres perlières à bord de son boutre…

 

Sa vie d’aventurier commence. Pendant vingt-cinq ans, il multiplie les expéditions du golfe d’Aden à la mer Rouge, se fait arrêter par les douanes, accuser d’espionnage, enfermer pendant la Seconde Guerre mondiale par les Anglais au Kenya…Beaucoup pour un seul homme qui devient de la chair à personnage, protagoniste dans Fortune carrée de Joseph Kessel. Chez Hergé, dans les Cigares du pharaon, on le voit abandonner sa cargaison de fusils pour sauver Tintin de la noyade.

 

 

Quand rien n’est prévu, tout est possible.

 

 

 

 

MOUILLAGES…SANGUINAIRES&CAPUROSSO&CARGHESE

septembre 2021. 15 jours à la découverte des côtes du sud de la Corse 

 

 

 

Géantes ces murailles bâties de pierres et de sang

Plus hautes que les batailles, défiant le poids des ans

Aujourd’hui quatre vents feraient s’envoler ces tours

Et l’on jurait avant que ça durerait toujours.

 

J.J.Goldman

 

 

 

 

 

La belle équipe

 

 

 

MOUILLAGES…CAMPOMORO & CHEVANU & DI CONCA

Après 4 jours au nord du golf d’Ajaccio direction le Sud et ses magnifiques mouillages. 

 

 

Le voyage, le meilleur moyen de se perdre pour se retrouver.

 

 

 

 

MOUILLAGES…RONDINARA & PORTO-VECCHIO

Avant de vous faire découvrir les deux lieux magiques à son extrême sud, remontons le long de la côte Est pour une halte dans deux lieux très différents. Le premier Rondinara est dans le maquis. Le deuxième au cœur de Porto-Vecchio qui de par sa protection naturelle en longueur et en profondeur est un des lieux importants de toute l’histoire maritime commerciale et guerrière de la Corse. 

 

Deux raisons à notre départ de nuit de la baie de Porto-Vecchio…Admirer le lever de soleil sur la Méditerranée et ne pas revivre la journée éprouvante avec un vent à force 6/7.  

 

 

 

 

MOUILLAGE A BONIFACIO !

 

 

 

L’arrivée sur Bonifacio par la mer est un grand moment. Pendant toute la durée de votre approche, vous ne voyez que son énorme falaise d’un blanc crème. Ce n’est qu’au dernier moment que vous découvrez une entrée majestueuse qui se prolonge par un bras de mer entouré d’un côté par une falaise et de l’autre par sa forteresse protectrice d’un village millénaire. Magique !

 

 

 

 

 

Nous voyageons pour chercher d’autres états, d’autres vies, d’autres âmes.

 

 

 

MOUILLAGES AUX ÎLES LAVEZZI !

 

 

Les Lavezzi sont tout au sud de la Corse, territoire sauvage et protégé. A partir de 9H du matin les rochers et les bouts de plages sont envahis par des cohortes de touristes qui débarquent de toutes sortes de bateaux à moteur en grandeur et puissance. Dans la journée il est temps de plonger du bateau dans une eau chaude pour se mélanger avec les bancs de poissons. A partir de 17H il ne reste que quelques voiliers, le moment de débarquer pour admirer la beauté de ses rochers et ses incomparables couchers et levers de soleil. Trois jours et trois nuits passés au cœur de ce lieu unique. 

 

Magie de la lumière du matin.

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt…

 

 

 

 

Deux sirènes émerveillées…….Un capitaine cabossé…

 

 

A quoi sert la lumière du soleil, si on a les yeux fermés.

 

 

 

 

 

 

 

On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va.

 

Christophe Colomb

 

 

 

A suivre…